Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 octobre 2010 6 30 /10 /octobre /2010 22:32

FSM 2010 1

Le 6 novembre prochain s’ouvrira la 840eme Foire Saint-Martin, avec une inauguration officielle le 10 novembre à 16h45. Dans le cadre des traditions, les visiteurs pourront déguster le hareng grillé arrosé d’un petit verre de ginglet. Mais s’il est des coutumes ancestrales, il en est d’autres plus jeunes mais bien ancrées dans les festivités pontoisiennes, ce sont le couronnement de la Reine et le concours du fameux ginglet. Ce soir la Commune libre de la Saint-Martin, avec son maire et son garde champêtre, a intronisé la Reine de la Saint-Martin 2010 et sa dauphine, future reine 2011. Rappelons que la Commune libre de la Saint-Martin est une association qui, outre ces manifestations, a planté deux vignes sur le plateau Saint-Martin et produit un vin qui est systématiquement primé lors du concours annuel. L’association assure de même la vente du ginglet sur la foire et offre, avec le produit de cette vente, des colis aux anciens du quartier. C’est donc doublement une joie et un plaisir de participer au couronnement car tous les bénévoles constituent une vraie famille au sein de laquelle règne la convivialité et l’entraide. Qu’ils en soient remerciés et qu'ils sachent qu'ils peuvent toujours compter sur le soutien de la municipalité

 

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 13:37

A l'occasion d'une interview de la Gazette du Val d'Oise, j'ai exprimé ma colère sur les effets que la contractualisation a sur les finances municipales de Pontoise. C'est le journaliste qui a qualifié ainsi ma réaction et il a raison : je suis en colère et je vous livre le contenu de cette interview.Gazette du VO du 20 10 2010

Hier soir se tenait le comité syndical du PNR du Vexin et Gérard Claudel a évoqué ce que l’aide que verse le Parc aux communes avait de remarquable dans sa solidarité. Comparons en effet le dispositif du contrat départemental, particulièrement cher à Messieurs Arnal, Sébaoun et Vaillant, avec celui du Parc. La contractualisation du département attribue une dotation par habitant sans tenir compte d’autres critères comme le nombre kilomètres de voie communale, le niveau d’équipement… qui pèsent fortement sur les finances des petites communes. Le Parc propose des dispositifs, votés quasiment toujours à l’unanimité, qui offrent aux communes des possibilités de réaliser, selon le calendrier qu’elles choisissent, les travaux et/ou équipements les plus urgents et les plus utiles pour leurs administrés. Conséquences, le retour financier vers les communes est souvent inversement proportionnel au nombre d’habitant et sans ces dispositifs, nombreux et variés, bien des opérations n’auraient pas vu le jour. Le Parc donne une dynamique au territoire quand le département agit à l’inverse. Je note d'ailleurs qu'aucun des contrats signés par les communes ne prévoit d’entretien et de réhabilitation des voiries communales tant l’aide est devenu faible. Si l'hiver a venir est aussi rude que le précédent, il ne fera pas bon circuler en Val d'Oise et ce ne sera par faute d'avoir prévenu Monsieur Arnal.

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 23:45

Après une première vague de 15 investitures en juillet dernier, l’UMP en avait attribué 6 nouvelles au début de ce mois. C’est ce lundi que le comité départemental a procédé au vote des 4 derniers candidats qui porteront les couleurs de la majorité nationale.

Rappelons que dix neuf cantons sont renouvelables pour trois ans  sur les trente neuf que compte l’Assemblée départementale. Ont donc été élus par le comité :

·         Beauchamp                          Gérard Lambert-Motte                   (sortant Raymond Lavaud UVO)

·         Eaubonne                             Gérald Sarizafy                              (sortant François Balageas PS)

·         Montmorency                        Michèle Berthy                               (sortant François Longchambon UVO)

·         Sarcelles sud-ouest              Marc Sonnet                                  (sortant Didier Arnal PS)

Ils viennent ainsi compléter la liste des candidats suivants :

·         Argenteuil nord                      Georges Mothron                           (sortant Philippe Doucet PS)

·         Sausseron                            Stéphanie Von Euw                        (sortant Gérard Claudel UVO)

·         Magny en Vexin                     Jean-François Renard                   (sortant Jean-Pierre Muller PS)

·         Ecouen                                  Guéric Jacquet                              (sortant Philippe Demaret PS)

·         Gonesse                                G. Didier                                        (sortant Viviane Gris PS)

·         Saint Ouen l’Aumône            Véronique Pelissier                        (sortant Andrée Salgues PS)

·         Argenteuil ouest                    Xavier Péricat                                 (sortant Alain Leikine PS)

·         Beaumont-sur-Oise             Arnaud Bazin                                   (conseiller général sortant)

·         Franconville                          Marie-Christine Ciavecchi               (sortant Gérard Sébaoun PS)

·         Garges est                            Maurice Lefevre                              (sortant Hussein Mokhtari PS)

·         Herblay                                  Patrick Barbe                                  (conseiller général sortant UVO)

·         Marines                                 Jean Pichery                                    (conseiller général sortant UVO)

·         Sannois                                Marie-Evelyne Christin                     (sortant Christophe Dulouard PS)

·         Sarcelles Nord-est               Jacques KAS                                   (sortant Youri Mazou-Sacko PS)

·         Viarmes                                Daniel Desse                                   (conseiller général sortant UVO)

 

Adhérent à l’UMP ou non inscrit, sortant ou nouveau candidat, ils ont tous le souhait de redonner au Val d’Oise la dynamique perdue par 3 ans de gouvernance socialiste.

uvo3-copie-1

 

 

Nous les y aiderons !

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 07:30

semaine-bleue-2010.jpg

Ce dimanche avait lieu le Banquet des séniors, repas traditionnel offert par la ville à tous les Séniors pontoisiens. Pas loin de 700 convives se sont retrouvés au Hall Saint-Martin pour partager ce repas et un moment de convivialité. Ce banquet ouvre la semaine bleue dont le programme varié va permettre à nos ainés et leurs familles de participer à de nombreuses animations : croisière sur la Seine suivi d’un concert dans le cadre du 25eme Festival Baroque de Pontoise, visite des communes de l’agglomération, forum sur les accidents domestiques et de la vie courante, kermesse intergénérationnelle à l’occasion de laquelle les séniors invitent les plus jeunes à un après-midi de détente, thé dansant, visite du Château de Versailles, loto caritatif au profit de La Conférence de Saint-Vincent de Paul et enfin cocktail de clôture le samedi 23 octobre à l’occasion duquel il sera légitime de remercier tous ceux qui se sont mobilisés pour que cette semaine soit l’occasion, de rompre un isolement pour certains, pour tous de nouer des contacts avec d’autres pontoisiens et les services de la Ville. Yannick Bethermat, maire-adjoint en charge du développement social a précisé que les 2800 séniors que compte aujourd’hui Pontoise seront près de 6000 en 2014 ce qui implique que les familles au premier chef, la Ville et tous les acteurs sociaux se mobilisent pour être à l’écoute de leurs besoins spécifiques. Il faut bien entendu que ces moments ne soient pas limités à une semaine par an et c’est le sens du message passé par Philippe Houillon, Député-maire, qui a appelé les Séniors à faire bénéficier les plus jeunes de leur expérience et de leur savoir dans le cadre du « parrainage » qui va se mettre en place sur Pontoise. Fait notable, une centenaire était du nombre des convives et je m’associe aux vœux que les élus et l’ensemble des participants à ce banquet lui ont adressés. En ces moments de crise sociale, je pourrai conclure en développant sur la nécessité démographique d’une réforme des retraites qui permette à la collectivité d’assurer, pour les actifs et les jeunes d’aujourd’hui, les moyens de vivre décemment leur fin de vie, mais je préfère rester sur la solidarité et la convivialité exprimée à l’occasion de ce banquet auquel, chaque année, j’ai plaisir à participer.

 

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 23:29

Equipe tennis de table

Lors de la Commission permanente de ce lundi 11 septembre, une subvention de 20 000€, en complément des 10 000€ attribués en juin dernier,  a été votée au club de handball de Saint Ouen l’Aumône (ASSOA). Il faut dire que le club a obtenu de bons résultats et sa remontée en Nationale 1 la saison dernière. Rappelons que la revendication du club était de 45 000€, soit une subvention équivalente à celle votée l’année précédente à un autre club Valdoisien, classé également en National 1, et que ce vote complémentaire n’est que juste réparation. En son temps, Philippe Démaret, vice président en charge du sport au Conseil général et donc responsable de la proposition initiale de 10 000€, avait publiquement qualifié sa propre proposition de « débile », qualification devenue depuis dans ses propos « d’erreur ». Cherchons effectivement l’erreur… Le groupe UVO a voté la subvention complémentaire estimant qu’il était indispensable de permettre à ce club de poursuivre l’action qu’il mène auprès des jeunes de l’agglomération.

Mais cet épisode met en pleine lumière la manière avec laquelle l’élu en charge des sports au Département a sanctionné certains clubs sportifs. S’agissant de Pontoise, et bien que Monsieur Démaret ait affirmé le contraire en Commission permanente lundi dernier, je note que l’aide financière apportée au club de tennis de table de Pontoise-Cergy est en baisse par rapport à celle de l’année précédente alors que le club, le plus titré du Val d’Oise tout sports confondus, a terminé sa saison avec le titre de vice champion de France et qu’il dispute, pour la cinquième année consécutive, une coupe d’Europe des clubs. Ce club accueille qui plus est Adrien Mattenet, jeune espoir français du tennis de table mondial que d’autres clubs d’Ile de France auraient bien voulu avoir dans leurs rangs en période préolympique.  En son temps, le Conseil général du Val d’Oise avait promis une aide financière au club pour l’effort qu’il faisait pour accueillir Adrien… Promesse aujourd’hui niée et qui n’a pas été tenue. Quand par ailleurs, Monsieur Philippe Démaret n’honore même pas les rendez-vous qu’il donne à la présidente du club, il est légitime de réclamer plus de respect envers les bénévoles et la parole donnée.

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 10:01

pontoiseComme chaque année, la Ville de Pontoise et l'association AVF (Accueil des Villes Françaises) invitent les nouveaux habitants arrivés sur la commune. Avant de terminer la journée par une rencontre avec les élus et le verre de l’amitié, les nouveaux Pontoisiens sont guidés par l’office du tourisme pour un tour de ville destiné à leur faire connaître les sites historiques remarquables. Cet accueil a eut lieu ce samedi 9 octobre et dans son discours, Philippe Houillon, Député-maire, leur a tout d’abord souhaité la bienvenue avant de présenter les élus présents et d’évoquer les atouts et les projets de notre cité. Les Pontoisiens sont aujourd’hui officiellement 30 276 et les nouveaux habitants reçus vont certainement encore grossir le nombre de ceux qui, de plus en plus nombreux, ont décidé de venir habiter Pontoise. Qu’ils soient les bienvenus.

Partager cet article
Repost0
9 octobre 2010 6 09 /10 /octobre /2010 10:40

Françoise David Leroy Salon des artsUne nouvelle édition du Salon des Arts de Pontoise, c’est toujours une merveilleuse occasion de rencontrer des artistes et de voir de magnifiques œuvres. Peintures et sculptures sont présentées et la qualité est toujours bien présente dans ce salon qui fait référence. Il faut remercier Richard Echavidre, le président de l’association du Salon des Arts, sans oublier les membres de cette association et les services de la ville qui ont travaillé de concert pour faire de cet évènement culturel une belle réussite. Philippe Houillon, notre Député maire, accompagné de Patrick Morcello, maire adjoint aux affaires culturelles et votre serviteur, ont remis les prix du Conseil général du Val d’Oise et de la Ville de Pontoise quand d’autres prix ont consacré les œuvres de sculpture et de dessin, sans oublier le prix du jury. Cinq artistes qui ont été récompensés mais d’autres artistes aussi talentueux exposent des œuvres que j’invite les nombreux amateurs d’art à venir admirer.

A noter que cette 24eme édition est l’occasion de rendre un hommage à Jacques Simonin, disparu récemment et qui fut à l’origine du Salon des Arts de Pontoise.

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 09:13

2010-10-05-Vivre-en-Val-d-Oise.jpg

Nous avons déjà dénoncé le fait que Didier Arnal, le président PS de la « majorité de circonstance » du Département, ait fait voter une coupe de 40% dans le budget du SAMU du Val d’Oise, et programmé un désengagement financier total dès l’année prochaine. Cette décision unilatérale, intervenant qui plus est en fin d’année alors que le budget du SAMU était équilibré sur la base de la subvention votée au budget primitif du Département (602 000€). Cette délibération a été votée par le groupe socialiste et apparentés, soutenu une fois de plus par l’inclassable Robert Daviot, alors que notre groupe avait demandé le renvoi de la délibération pour permettre une réunion avec l’ARS et le SAMU.  (voir notre position sur le blog de l’UVO à l’adresse suivante  www.u-v-o.over-blog.com/ ).

Mais depuis, nous avons appris que Didier Arnal a décidé de couper également les vivres à la très belle et appréciée publication de Vivre en Val d’Oise, la condamnant ainsi à disparaître. De nombreux Valdoisiens s’émeuvent à juste titre de ce nouveau désengagement du Département. Mais Didier Arnal, qui sait si bien donner des leçons à l’Etat et aux communes, n’a aucun scrupule à abandonner, un par un, tous les partenariats qui ont fait du Conseil général du Val d’Oise un acteur fortement impliqué dans la vie économique, sociale et culturelle du Département. Cette publication mettait en avant les atouts du  Département et non de son président. Est-ce la raison du sacrifice ?

Il aura fallut moins de trois années de gouvernance socialiste pour que les finances du Département soient au plus bas, que les communes ne soient plus soutenues dans le financement pour la réalisation et l’entretien des équipements indispensables et maintenant que l’on sacrifie la sécurité sanitaire et ce qui était une des vitrines des atouts touristiques et culturels du Val d’Oise.

En mars 2011, nous aurons une chance de mettre fin à ce gâchis. Soyons prêts.  

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 20:11

Dix neuf cantons sur les trente neuf que compte le Conseil général sont à renouveler pour trois ans en mars prochain. Après avoir investi  9 candidats en juillet dernier, le Comité départemental de l’UMP s’est à nouveau réuni jeudi dernier pour retenir les 7 nouveaux candidats suivants :

·         Argenteuil nord                     Georges Mothron                          (sortant Philippe Doucet PS)

·         Sausseron                             Stéphanie Von Euw                      (sortant Gérard Claudel UVO)

·         Magny en Vexin                     Jean-François Renard                 (sortant Jean-Pierre Muller PS)

·         Ecouen                                   Guéric Jacquet                               (sortant Philippe Demaret PS)

·         Gonesse                                G. Didier                                          (sortant Viviane Gris PS)

·         Saint Ouen l’Aumône          Véronique Pelissier                       (sortant Andrée Salgues PS)

 

Ils viennent compléter la liste des candidats comptant donc également :

·         Argenteuil ouest                   Xavier Péricat                                   (sortant Alain Leikine PS)

·         Beaumont-sur-Oise            Arnaud Bazin                                    (conseiller général sortant)

·         Franconville                          Marie-Christine Ciavecchi              (sortant Gérard Sébaoun PS)

·         Garges est                           Maurice Lefevre                                 (sortant Hussein Mokhtari PS)

·         Herblay                                  Patrick Barbe                                    (conseiller général sortant)

·         Marines                                 Jean Pichery                                      (conseiller général sortant)

·         Sannois                                 Marie-Evelyne Christin                    (sortant Christophe Dulouard PS)

·         Sarcelles Nord-est              Jacques KAS                                     (sortant Youri Mazou-Sacko PS)

·         Viarmes                                  Daniel Desse                                    (conseiller général sortant)

 

Nous les félicitons, leur apportons notre soutien et leur souhaitons la victoire en mars prochain, rappelant que ces candidats sont soutenus par l’ensemble des forces politiques de la majorité présidentielle et parlementaire.

Courant octobre, le Comité départemental se réunira à nouveau pour désigner les 4 derniers candidats pour les cantons de Beauchamp, Eaubonne, Montmorency et Sarcelles sud-ouest.

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 11:39

Quelques mises au point sont nécessaires pour apporter la contradiction à certains messages diffusés via la communication outrancière de la gouvernance socialiste du Conseil général.  Il est certes difficile de contrer cette communication qui utilise, fait sans précédent, tous les moyens dont dispose le Département au seul profit de son président, de sa critique à l’égard du gouvernement  ou des trois seuls dispositifs qu’il pourra mettre en avant au terme de son mandat et dont nous reparlerons le moment venu.

Notre conception de la communication départementale est toute autre et je rappellerai que sous la gestion U.VO., cette dernière était simplement et uniquement mise au service du Val d’Oise et de ses atouts. Les acteurs du monde culturel et sportif en particulier se voient systématiquement  refuser la possibilité de communiquer sur les abris bus  pour des évènements majeurs au motif clairement exprimé que ces derniers sont exclusivement réservés à la communication institutionnelle.

Qu’est-ce qu’une communication institutionnelle qui se veut exclusivement tournée vers le mérite de son président et à la critique d’un gouvernement qu’il ne soutient pas. A quand les portraits en couleurs sur ces panneaux et sur les murs des bâtiments départementaux ?

Mais pour revenir aux mises au point évoquées plus avant, je prends comme exemple l’annonce faite dans le mensuel du Conseil général « Le Val d’Oise c’est vous ! » de septembre dernier. Il est fait mention d’un soutien financier aux associations de 33 millions d’euros. La réalité est toute autre, et l’on vous cache que dans ce chiffre il est compté les subventions de fonctionnement accordées à des structures en charge de compétences déléguées par le Département  et qui ne sont en rien comparables aux associations constituées de bénévoles qui s’engagent pour animer nos villes et nos campagnes sur le plan culturel, sportif, environnemental...

Pour information, il faut savoir que le montant total des subventions, d’un montant supérieur à 10 000€ et votées pour l’année 2010, est de 17,5 millions d’euros. Mais surtout, sont comptées dans ce chiffre les subventions versées au CEEVO (Comité d’Expansion Economique du Val d’Oise), au CDTL (Comité Départemental du Tourisme et des Loisirs), au COS (Comité des Œuvres sociales), à l’ADIAM (Association Départementale d’Information et d’Actions Musicales), à l’ACCET (Association pour la promotion Création de Centres d’entreprises Tertiaires) et d’autres associations encore, toutes directement dirigées par des vice-présidents de l’exécutif socialiste du Val d’Oise. Sur les 17,5 millions d’euros, nous avons recensé plus de 6 millions qui leur sont affectées. Avouez qu’entre 33 et 11 millions d’euros, l’omission est plus que grossière.  Mais est-ce bien une omission ?

Le conseiller général que je suis sait bien que la répartition de la masse budgétaire dédiée aux monde associatif n’est pas sans limite, qu’il est particulièrement difficile de la répartir en tenant compte du poids de l’histoire, des projets et des résultats des associations. Mais ce que je n’accepte pas c’est la langue de bois et l’engagement non tenu, et j’en connais.

Partager cet article
Repost0