Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 23:46

Bavard rougeVoici les principaux sujets abordés lors de la dernière séance publique du Conseil Général :

Soutien départemental à l’innovation, à la recherche et au développement des PME

Notre majorité accompagne les entreprises innovantes du département. Cet engagement figurait dans notre programme de campagne (point 11 de nos « 11 propositions »). Afin de renforcer l’attractivité économique de notre territoire, et ainsi d’attirer emplois et valeur ajoutée, nous avons présenté à l’assemblée départementale un projet d’une action renforcée de soutien à l’innovation et à la recherche et développement, en faveur des PME du Val d’Oise. Nous prévoyons de déployer une seconde phase de VO Technopôle, en en confiant l’animation à l’ACCET (organisme associé du Conseil Général, qui intervient depuis 1996 sur toutes les questions de l’innovation et du développement économique). Nous soutenons également le démarrage des deux premières plates-formes technologique du Centre de l’Intelligence et des Systèmes Embarqués, avec une enveloppe de subvention à l’investissement de plus de 850.000€. Nous soutiendrons les acteurs valdoisiens impliqués dans les projets collaboratifs du FEDER (Fond Européen de Développement Régional) et du FUI (Fond Unique Interministériel, organisme gouvernemental de soutien à la compétitivité).

La confiance de notre institution dans nos entrepreneurs et leurs activités est à la base du développement économique de notre département.

Ligne Nouvelle Paris-Normandie

Dans le cadre du Grand-Paris, le projet de réalisation d’une ligne TGV entre Paris et la Normandie concerne directement le département du Val d’Oise. En effet, le Conseil Général soutient un tracé retenant l’implantation d’une gare sur le territoire de Cergy-Confluence. Deux sites optionnels sont en réflexion, Achères-Ville et Achères-Grand Cormier. Quelque soit le lieu exact retenu, la gare devra être interconnecté au RER A (branche de Cergy) et à la future Tangentielle Ouest (Versailles-Cergy). Elle constituera un élément structurant du territoire de la Confluence et offrira enfin à Cergy-Pontoise une opportunité de connexion TGV vers la Normandie et la province via la ligne de grande ceinture et le réseau TGV de Roissy. Le Havre sera alors à moins d’une heure de trajet de Cergy.

Le projet de LNPN est soumis à débat public depuis le 3 octobre jusqu’au 3 février 2012.

Le projet est présenté en détail sur le site Internet du Conseil Général, à l’adresse suivante (cliquez sur le lien) : www.valdoise.fr/9313-ligne-nouvelle-paris-normandie.htm.

Concertation publique du projet de Bus à Haut Niveau de Service entre la gare RER D de Villiers-le-Bel/Arnouville/Gonesse et la gare RER B du Parc des Expositions de Villepinte. 

Cette concertation constitue une première étape dans la réalisation d’une liaison performante en transport en commun entre les secteurs denses d’habitation de l’est du département et les zones d’emplois du Parc d’Activités de Paris-Nord II, le Parc des Expositions et la plate-forme aéroportuaire de Roissy-CDG. La concertation publique s’est déroulée du 14 juin au 13 juillet 2011, notamment par la tenue de 4 réunions publiques. Les objectifs étaient d’expliquer le projet et son opportunité, d’informer la population et de recueillir ses avis et suggestions afin d’apporter au projet le cas échéant les modifications nécessaires.

Construction d’un foyer d’accueil médicalisé à Herblay

Poursuivant ses efforts dans l’ouverture de nouvelles places d’accueil médicalisé, le Conseil Général vient d’attribuer 2,1 millions d’euros pour la réalisation d’un foyer de 45 places à Herblay. Le nouveau bâtiment (livré en septembre 2013) accueillera entre autres une balnéothérapie, 3 salles d’activité, 8 unités de vie et autant de salons, 3 salles à manger, un cyber-café, un pôle soin et un logement accueil de jour. Il s’agira d’une structure à taille humaine, les chambres occuperont près de 40m² chacune, pour une surface utile totale de 4174m².

Construction d’une médiathèque intercommunale à Saint-Leu-la-Forêt

L’ancienne bibliothèque de Saint-Leu-la-Forêt présentait un déficit de superficie, ce qui pénalisait l’accueil du public et une difficulté d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite. La communauté d’agglomération de Val et forêt a donc décidé de construire un nouvel équipement moderne et attractif, dans une zone de population dense, le quartier des Diablots, et à proximité des équipements sportifs, scolaires et commerciaux, afin de toucher de nouveaux publics.

Le projet s’étendra sur 1.200m², et comprendra un espace de travail, des équipements informatiques, une salle multimédia, et surtout des automates facilitant la recherche et le prêt. Un service de prêt à domicile et de navette est prévu à l’attention des personnes âgées.

La subvention s’inscrit dans le cadre du nouveau dispositif d’aide aux communes, et s’élèvera à 583.000 € (pour un budget total de 3,3 millions).

Cette liste, non exhaustive des délibérations votées lors de la séance, illustre l’engagement du groupe « Union pour le Val d’Oise » pour apporter dans de nombreux domaines les réponses aux préoccupations des Valdoisiens. Vous pouvez retrouver sur le site du Conseil général du Val d'Oise : www.valdoise.fr les séances publiques de l'assemblée et les délibérations votées lors de chaque séance.

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 12:17

Je vous invite à prendre connaissance du communiqué du groupe "Union pour le Val d'Oise" à la suite des décisions financières prises par notre majorité au Conseil général pour redresser la situation laissée par la gouvernance socialiste dont M. Doucet était vice président. Soit ce dernier n'assume pas la responsabilité qui lui avait été attribuée par Didier Arnal, alors président, et nous avons le droit de lui demander de rendre des comptes ne serait-ce qu'au regard des indemnités perçues durant 3 ans. Soit il assume et alors qu'il justifie ses actions (ou dois-je son inaction) et ses votes tout au long des trois calamiteuses années de gestion partagée avec son président d'alors.

"Le maire d’Argenteuil vient apparemment de se rendre compte de la situation dans laquelle il a, avec ses Janciens collègues socialistes, laissé le département en mars 2011. En mélangeant les subventions aux associations municipales et les aides du Contrat Départemental de la Politique de la Ville (CDPV), il se plaint de ce que « l’aide du département à la ville d’Argenteuil » ait diminué de 500.000€ (dont 365.000€ issus du CDPV).

La situation financière du département est, comme chacun le sait, très délicate. Nous avons découvert, lors de notre prise de responsabilités, une dette de 910 millions d’euros, ayant augmenté de 62% en trois années de gestion socialiste. En tant que vice-président de M. Arnal pendant cette période, M. Doucet porte, au même titre que tous les socialistes, la responsabilité de l’endettement du département. Il se dit même que c’est pour ne pas avoir à se justifier de ce triste bilan qu’il a renoncé en mars dernier à défendre son siège au Conseil général (et ses indemnités de Vice Président, qu’il s’est ensuite en quelque sorte ré-octroyé à la CAAB) et que lui a brillamment repris notre collègue Georges Mothron.
 
Si nous n’avions pas agi immédiatement sur la réduction des dépenses du Conseil Général, il est plus que probable que nous aurions été placés sous tutelle, ce qui se serait traduit par la suppression pure et simple de la quasi-totalité des subventions départementales. Une fois de plus les socialistes donnent la preuve de leur irresponsabilité patente, eux qui, à l’image de M. Doucet aujourd’hui, refusent de voir la réalité en face et d’accepter des décisions incontournables.
 
La baisse alléguée par le maire d’Argenteuil est également à rapporter au budget de la commune, de 179,2 millions d’euros cette année. Le montant des réductions représente donc 0,27% du budget municipal… La ville d’Argenteuil dispose également d’un nombre particulièrement conséquent de subventions extérieures, provenant entre autres du Conseil Général, mais également de l’ANRU et de la Région, qui se chiffrent en centaines de millions d’euros.
 
M. Doucet adopte une posture électoraliste, au détriment de la transparence et de l’honnêteté. Candidat aux législatives de l’année prochaine, il utilise une technique malheureusement typique des socialistes valdoisiens qui consiste à rejeter sur ses partenaires institutionnels la responsabilité de sa gestion calamiteuse.
 
Le Groupe Union pour le Val d’Oise ne tolère pas ces manœuvres d’enfumage qui ne visent qu’à tromper les Valdoisiens et les Argenteuillais en particulier."

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 10:31

2011 11 27 Buste de MarianneCette semaine fut l’occasion d’une première rencontre avec des maires du Vexin depuis les élections cantonales de mars dernier et le changement de majorité du Conseil général.

Avec Arnaud Bazin et les conseillers généraux des cantons de Vigny (Guy Paris) et de Marines (Jean Pichery), nous avons en effet souhaité aller à la rencontre des maires pour évoquer la situation financière du Conseil général et présenter en particulier le nouveau dispositif d’aide à l’investissement des communes et des groupements de communes.

Accueillis par de nombreux maires et adjoints dans un esprit de forte convivialité, nous avons pu échanger sur ces points et répondre aux questions générales et particulières relatives notamment au financement des travaux de voirie, au développement du haut débit dans les communes rurales, à l’intérêt pour le Département à s’impliquer fortement dans les projets du Grand Paris…

En sa qualité de président de la nouvelle majorité du Conseil général, Arnaud Bazin a tenu a présenter les priorités de la politique que notre groupe a déjà engagées, insistant sur les difficultés financières du moment, mais exprimant notre détermination et notre optimisme à retrouver les marges de manœuvre afin que le Conseil général redevienne durablement le partenaire privilégié des communes.

Pour ma part, habitué à rencontrer les élus du Vexin lors des comités du PNR ou des réunions de circonscription organisées par Philippe Houillon, je me félicite de l’état d’esprit exprimé par ces derniers qui sont des élus de terrain, impliqués et responsables.

Trop souvent les élus sont brocardés et critiqués par référence au comportement de certains qui donnent une image laissant croire que « tous les élus sont menteurs, attachés à leur avantages, voire pourris ». En réalité le plus grand nombre d’entre eux, d’entre nous, sont comme les élus du Vexin et  voudraient bien que ce soit plutôt cette image qui soit véhiculée auprès du grand public.

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 08:05
Je vous invite à prendre connaissance du communiqué que notre groupe "Union pour le Val d'Oise a fait paraître à la suite de la question orale de Didier Arnal en séance du Conseil général le 18 novembre dernier.


Au risque de distraire le public des questions plus importantes à l'ordre du jour de la séance plénière du Conseil Général du 18 novembre, les élus du groupe Union pour le Val d'Oise souhaitent revenir sur le débat autour de la question d'actualité posée par Didier Arnal en ouverture de séance.


Il est désolant de constater que le leader de l'opposition n'est rien de plus qu'un plagiaire puisque, pour faire son sempiternel numéro de début de séance, il recopie pour son intervention, quasiment intégralement, un communiqué de l'ADF, en prenant soin bien évidemment d'en expurger les quelques passages qui ne lui conviennent pas… 


Monsieur Arnal qui, d'après la presse, lorgnerait sur le siège de député de la 8ème circonscription actuellement occupée par son "ami" Francois Puponni, ferait bien de cesser de confondre assemblée départementale et assemblée nationale. Si le Président de l'ADF, véritable rédacteur de ce texte, est en effet un interlocuteur naturel pour le gouvernement à qui il répond dans le communiqué de presse allègrement plagié par Didier Arnal, le président du groupe d'opposition, lui, se trompe clairement d'arène pour effectuer ses moulinets.


Les élus de la majorité notent que Didier Arnal ne figure plus dans l'organigramme de campagne du candidat socialiste à l'élection présidentielle, où il occupait auparavant la place de conseiller aux finances locales. C'est fort dommage, le couple formé par le président et l'ancien président des Conseils généraux parmi les plus endettés de France à cause de leur action politique néfaste ne manquait pas d'exciter les imaginations sur les orientations du PS en matière de responsabilité dans la gestion des affaires.


Les élus de la majorité UVO demandent solennellement à Didier Arnal de respecter l'assemblée départementale et les valdoisiens en prenant la peine de bien vouloir mieux masquer le fait qu'il réfléchisse manifestement par personne interposée, ce qui se ressent dans le bilan catastrophique qu'il a laissé après avoir été chassé des affaires en mars dernier, et de préférer la réflexion de fond sur les effets de manches et autres gesticulations stériles.

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2011 6 12 /11 /novembre /2011 09:11

pontoise3Cette semaine 46 sera en effet chargée avec la tenue de nombreuses réunions, commissions et assemblées.

Le bureau de l’exécutif de la municipalité de Pontoise et celui du Conseil général se réuniront ce lundi pour examiner les premiers arbitrages des budgets municipal et départemental. Ce dernier sera particulièrement délicat à construire en cette période de réduction des ressources et d’accroissement des dépenses, notamment sociales. Sans parler de la situation financière extrêmement dégradée laissée par les socialistes en mars 2011 : impasses, dettes et endettement… vo3

Mais au cours de cette même semaine, la Commission permanente aura à statuer lundi sur de nombreux dossiers et les différentes commissions se réuniront mardi et jeudi pour examiner ceux qui seront ensuite soumis au vote de l’Assemblée départementale vendredi à 9h30 à l’occasion de la séance à laquelle les Valdoisiens pourront assister ou qu’ils pourront suivre, via internet, sur le site du Conseil général.

Carte-bassin-Oise-Aisne.jpgPar ailleurs, en ma qualité de président de l’Entente Oise/Aisne, je me déplacerai mercredi à Varennes en Argonne (Meuse) pour participer, aux côtés du Préfet et des élus, à une réunion qui a pour but de « débloquer » la procédure de réalisation de l’ouvrage de réduction des inondations du sous-bassin versant de l’Aisne. Cet ouvrage qui a déjà fait l’objet de nombreuses études et pour lequel le Conseil d’administration a voté le lancement de l’enquête publique fait en effet l’objet d’un rejet local. Bien que ce rejet soit basé sur des contre vérités et repose sur des d’intérêts très particuliers, nous avons le devoir d’apporter une réponse à toutes les questions légitimes des riverains et éventuellement de compléter encore, si nécessaire, les mesures locales d’accompagnement. C’est le but de ce déplacement. L’ouvrage, qui devra être complété par d’autres sur les hautes vallées de l’Aisne, est cependant indispensable pour que nous bénéficiions d’équipements idéalement répartis sur le bassin versant afin de limiter les effets des crues concomitantes de l’Oise et de l’Aisne. Ce n’est qu’avec des ouvrages réalisés sur la branche de l’Aisne, en complément ceux réalisés sur l’Oise, que le Val d’Oise pourra voir réduit l’impact des fortes crues à venir.

René DubosEnfin, ce vendredi se réunira le Conseil de surveillance de l’Hôpital René Dubos de Pontoise. Au sein de notre système de santé les hôpitaux sont en pleine mutation et vivent des situations financières difficiles. Le centre hospitalier René Dubos, équipement majeur de l’ouest parisien, est un hôpital reconnu que nous devons aider à se transformer pour s’adapter aux attentes des patients qui souhaitent tout autant des soins de qualité qu’un environnement actualisé et modernisé.

Nous vivons une crise financière sans précédent sur le plan européen, voire mondial, et les médias nous font vivre, comme des feuilletons, des situations qui ne peuvent nous laisser insensibles car elles ne sont pas sans conséquences sur notre quotidien et sur l’avenir de nos enfants. Cela ne doit pas nous empêcher de nous préoccuper du reste et de ce que vivent nos concitoyens au jour le jour.

C’est le quotidien des élus de terrain.

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2011 5 11 /11 /novembre /2011 10:15

2011 11 11 Musée de la Grande guerreLe 11 novembre est traditionnellement l’occasion de commémorer l’armistice de la guerre 1914/1918. Cette année, première commémoration d’un conflit après que le dernier « Poilu » ait disparu, ce seront tous les soldats morts pour la France dans les différents conflits qui seront honorés. Nous allons peut-être, enfin diront beaucoup d’entre nous, vers une date de commémoration qui rassemble tous les Français pour une journée de souvenir national, sorte de « Mémorial Day » à la française.

Il n’empêche, ce 11 novembre est symbolique sur le plan du calendrier car, centenaires exceptés, nous ne connaîtrons qu’un seul « 11/11/11 ». Certes nous avons déjà vécu un 10/10/10 l‘année dernière et avant un 09/09/09, un 08/08/08…, mais le 11 novembre est un jour férié et cette particularité en fait une journée plus fortement marquée.

Autre fait marquant de cette journée, l’inauguration d’un Musée de la Grande Guerre à Meaux.

Seront nous pour autant plus nombreux cette après midi pour la cérémonie départementale de commémoration au cimetière de Pontoise à 15h ?

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 18:00

2011-11-06-Foire-St-Martin.jpgLe mois de novembre est traditionnellement un mois de fête avec la Foire Saint-Martin. Alors que la fête foraine offre déjà ses manèges aux amoureux des sensations plus ou moins fortes, que les harengs se consomment déjà avec un bon verre de ginglet, la 841ème édition va être officiellement inaugurée le 9 novembre prochain à 17h à l’occasion de l’ouverture du salon commercial au Parc d’exposition Saint-martin.

Allez-y, les forains et les camelots dans la rue, mais également les commerçants du salon2011-11-06-Pontoise-Une-ville-au-cinema.jpg seront heureux de vous y accueillir.

Mais ce mois de novembre est aussi l’occasion, pour les amoureux de Pontoise et du cinéma, de faire un tour au Musée Tavet-Delacour pour y découvrir une merveilleuse exposition dédiée aux films tournés dans notre belle ville.

Patrick Glâtre, de la Direction des affaires culturelles du Département et l’équipe du Musée vous y présentent des trésors sur les deux étages et, clou de la visite, une vraie salle de cinéma vous y attend au second pour découvrir des documentaires de la vie Pontoisienne d’hier.

Alors, que vous aimiez Pontoise et le cinéma, ou que Pontoise ou que le cinéma, n’hésitez pas à visiter cette exposition et, conseil d'ami, à repartir avec la magnifique catalogue édité pour la circonstance. Vous verrez que Pontoise est vraiment : « Une ville au cinéma ».

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 12:17

Bavard rougeLa période de préparation budgétaire est bien entendu très importante car c’est à cette occasion que se détermine, en fonction bien naturellement des ressources financières dont les élus vont disposer, les actions qui vont pouvoir être engagées au cours de l’année à venir. Qu’il s’agisse du budget de la ville ou de celui du département dont j’ai la responsabilité au sein des deux exécutifs, je ne peux que constater que ces ressources sont en diminution alors que les dépenses, particulièrement pour ce qui concerne le Département, progressent fortement. Ceci est le fait notamment des effets de la crise sur les prestations sociales : Revenu de Solidarité Active (RSA), Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) et Prestation Compensatoire du Handicap (PCH) qui sont à la charge des conseils généraux.

Chacun comprendra en effet que la crise engendrant une augmentation du chômage le nombre de bénéficiaires du RSA soit en hausse, que le vieillissement de la population a un impact sur l’APA et que la collectivité doit faire plus pour accueillir et mieux répondre aux besoins des personnes handicapées.

Comme l’Etat, les collectivités ont en conséquence une impérieuse obligation à se préparer au redressement de leurs finances pour pouvoir assurer pleinement leurs compétences. Cela implique notamment d’agir pour réduire le montant de la Dette qu’elles ont bien souvent contractée au-delà du raisonnable et, conséquence directe, que cela peut passer par une remise en cause des actions entreprises « hors compétences obligatoires » et donc par une réduction du soutien à d’autres acteurs (collectivités d’un autre rang, associations, structures privées…). Je rappelle toutefois que si la Dette du Val d’Oise a « explosée » sous la gouvernance socialiste entre 2008 et 2010, celle de la Ville de Pontoise est, ramenée à l’habitant, inférieure de l’ordre de 40%  à celle des villes comparables.

Bien que les mentalités semblent aujourd’hui prêtes à l’effort, chacun, et c’est bien français, jugera préférable de faire porter cet effort aux autres ce qui, avec le poids d’un calendrier électoral permanent et parfois le manque de courage qui l’accompagne, rend tout ceci bien compliqué.

Je précise au passage que je faisais partie de ceux qui étaient opposés au quinquennat et je persiste à penser que j’avais raison.

Mais je m’éloigne de l’objet de cet article, alors retour sur la séance du 21 octobre au cours de laquelle la majorité UVO (Union pour le Val d'Oise) a présenté et soumis au vote les principaux dossiers suivants :

  • Notre assemblée a tout d’abord reçu et entendu l’Inspecteur d’académie venu faire son rapport annuel sur la rentrée scolaire 2011/2012. Ce fût l’occasion de mesurer et de comparer les résultats des jeunes Valdoisiens aux différents examens avec ceux des départements voisins. Avec des résultats encore inférieurs, notre Département réduit cependant son retard. Les effectifs de la rentrée sont les suivants : 135 000 écoliers dans 805 écoles élémentaires et maternelles, 56 047 collégiens dans nos 109 collèges et 42 959 lycéens dans les 47 lycées du département;
  • 296 000€ ont été attribués à 4 structures intervenant dans le monde économique et en soutien à l’action de deux conseillers technologiques dans le but de promouvoir l’innovation et les projets d’implantation en Val d’Oise;
  • En matière d’environnement, le Conseil général s’est engagé dans le contrat de bassin de la Vallée de l’Ysieux aux côtés de l’Agence de l’Eau et de l’Entente Oise/Aisne notamment dans le but de préserver et améliorer la ressource en eau et les milieux naturels. Par ailleurs, une subvention de 369 197€ a été votée dans le cadre du partenariat avec l’Agence des espaces verts pour l’entretien d’une dizaine d’espaces naturels sensibles valdoisiens et 243 410€ à l’Office national des forêts pour les actions entreprises afin de permettre et de favoriser l’accès des publics aux forêts domaniales. Enfin le Département a classé Espace naturel sensible le corridor de Seugy permettant la jonction entre les forêts de Carnelle et celle de Chantilly;
  • Dans le domaine de l’action sociale et de la santé, l’assemblée a attribué une subvention de 88 347€ à l’association AFE qui intervient en partenariat avec la Maison  Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) pour l’évaluation et l’accompagnement. De même deux subventions de 15 000€  et 36 000€ ont été votée en faveur de l’association ADAPT pour l’organisation des « semaines pour l’emploi des personnes handicapées » et de « ATD Quart monde » pour le développement de la lecture publique en faveur des populations n’ayant pas accès au livre et d’autres actions à destination des familles très pauvres;
  • En matière de soutien aux actions éducatives et d’accompagnement à la scolarité près de 500 000€ ont été votés en faveur des collèges et de très nombreuses associations intervenant dans des domaines de la prévention, de l’éducation à la citoyenneté, de la culture et de l’information et l’orientation des jeunes ;
  • Prés de 700 000€ ont été attribués aux comités départementaux des différentes disciplines sportives départementales et du soutien au recrutement des cadres techniques départementaux ;
  • Enfin, dans le domaine du soutien à la culture et en particulier au théâtre, des subventions à hauteur de 235 900€ ont été votées en faveur de sept compagnies professionnelles majeures.

 Cette liste, non exhaustive des délibérations votées lors de la séance, illustre l’engagement du groupe « Union pour le Val d’Oise » pour apporter dans de nombreux domaines les réponses aux préoccupations des Valdoisiens. Elles ont toutes été votées à l’unanimité à l’exception de celle relative à l’accompagnement à la scolarité rejetée par le groupe socialiste.

Vous pouvez retrouver sur le site du Conseil général du Val d'Oise : www.valdoise.fr les séances publiques de l'assemblée et les délibérations votées lors de chaque séance.

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 22:33

Vous la savez, les séances des assemblées, qu’il s’agisse du conseil municipal ou des assemblées départementale ou régionale sont publiques et ouvertes librement à toute personne qui s’intéresse au travail et aux décisions prises par les élus.

Blason de PontoiseLe Conseil municipal de Pontoise se réuni ce jeudi 20 octobre à 20h30 avec un ordre du jour consacré au nouveau PLU (Plan Local d’urbanisme) et l’Assemblée du Conseil général débattra d’un ordre du jour portant sur les différentes politiques de sa compétence ce vendredi à 9h30.vo3

Vous y êtes invités et pour ceux qui le souhaitent, la séance de l’Assemblée départementale est diffusée en direct sur le site du Conseil général.

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 23:52

Bavard jauneChaque mois, les conseillers généraux, réunis en commission permanente délibèrent sur des dossiers en application des décisions votées en assemblée départementale.

 

C'est ainsi que lors de la séance de ce 10 octobre ont été proposés par la majorité UVO (Union pour le Val d'Oise) les principaux dossiers suivants :

 

  • le Conseil général a accordé la garantie d’emprunt à hauteur de 50% a 7 bailleurs sociaux pour la réalisation la réalisation ou la construction de 583 logements;
  • 8 subventions, pour un montant total de 36 997€, ont été attribuées à des syndicats professionnels du Val d’Oise sur la base des résultats obtenus dans le cadre des élections prud’homales;
  • le département a accordé à la commune d’Eaubonne des subventions à hauteur de près de 750 000€ dans le cadre d’un contrat régional portant sur 4 opérations;
  • dans le cadre des « conventions ANRU » le Conseil général a décidé d’accorder à la commune de Sarcelles des subventions à hauteur de près de 4,5 millions d’euros dont plus de la moitié a déjà été versé dans le cadre de la rénovation urbaine de 2 quartiers. Les opérations à venir concernent la construction de 2 groupes scolaires.
  • dans l’attente de la construction de fourrière départementale de Bruyères sur Oise, le Département a accordé une subvention de fonctionnement de 84 671€ à la SPA conformément à la convention permettant la mise à disposition de la fourrière d’Orgeval (78) et du refuge associé;
  • dans le cadre des actions départementales en faveur de la biodiversité, 3 projets de partenariat se sont vu doter de subventions d’un montant total de 13 000€ et 6 arboriculteurs de 15 000€ au titre de la rénovation des vergers. Enfin 14 000€ ont été attribués à la Maison de l’élevage et au Centre d’écodéveloppement de Villarceaux ;
  • dans la continuité du soutien financier du Département  pour le transport scolaire, plus de 143 000€ seront versés à 5 organisations de transport pour les circuits mis en place en faveur des élèves en « Regroupements Pédagogiques Intercommunaux » (RPI);
  • 42 788€ ont été votés au profit de 5 associations intervenants de la prévention dans les collèges, l’aide aux hébergements des personnes en difficulté, l’intégration des personnes issues de l’immigration et en faveur des vacances pour les enfants souffrants de maladies invalidantes;
  • 180 000€ ont été votés dans le cadre d’une convention pour le financement des actions d’accompagnement de la politique d’insertion pour les bénéficiaires du « Revenu de Solidarité Active » (RSA) ;
  • 334 762€ ont été votés en faveur du financement d’étude et de diagnostic en vue d’action sur le logement dégradé à Argenteuil et de la construction de 78 nouveaux logements sur les communes d’Arnouville, de Sarcelles, de Vauréal et de Villiers le Bel ;
  • 9 associations se sont vu accorder 51 405€ de subventions pour l’acquisition de matériels onéreux ;
  • 27 420€ ont été attribués dans le cadre de la création et la diffusion du spectacle vivant au bénéfice de 7 projets portés par des acteurs locaux et de l’opération « Collège au cinéma » qui a touché 75 collèges et 10 995 élèves durant l’année scolaire 2009/2010 ;
  • Enfin, près de 100 000€ ont été votés en faveur de « l’Union Départementale des Offices de Tourisme » (UDOTSI), 18 offices de tourisme et syndicats d’initiative et le « Relais départemental des Gîtes de France et u Tourisme Vert du Val d’Oise ».

 

Cette liste, non exhaustive des délibérations votées lors de la séance, illustre l’engagement du groupe « Union pour le Val d’Oise » pour apporter dans de nombreux domaines les réponses aux préoccupations des Valdoisiens. Vous pouvez retrouver sur le site du Conseil général du Val d'Oise : www.valdoise.fr les séances publiques de l'assemblée et les délibérations votées lors de chaque séance.

Partager cet article
Repost0