Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 09:10

Il y a un mois, j’évoquai ma déception de voir les dirigeants de mon parti et les élus que je qualifiai de « parisiens » se comporter en chefs de clan avides de pouvoir personnel.

Si cela vient de se passer au sein de l’UMP, cela s’est produit avant au sein du Parti socialiste et même au sein du parti des Verts et en la matière, personne n’a de leçon à donner aux autres.

J’évoquai l’action d’élus unis pour l’essentiel au sein de « l’Union pour le Val d’Oise » et les nombreux dossiers votés lors de la tenue de l’Assemblée départementale de novembre.

Il s’est depuis passé un mois, les dirigeants de l’UMP semblent vouloir entendre l’exigence des adhérents et des élus de terrain qui œuvrent au quotidien pour améliorer le cadre de vie et la solidarité sociale de leurs administrés, pour que nous unissions nos forces et notre énergie à dénoncer la politique désastreuse menée par notre gouvernement et j’y associe la majorité socialiste de la Région Ile de France.

Durant ce mois, les élus municipaux de Pontoise et de l’Union pour le Val d’Oise ont poursuivi la préparation des nombreux dossiers qui seront présentés au vote des assemblées de cette fin de semaine.

Ainsi, le Conseil municipal de Pontoise se réunit ce soir, où j’aurai notamment  le plaisir de présenter le budget 2013 et l’Assemblée départementale demain pour voter de nombreux dossiers dans les domaines de l’aide aux communes, du soutien aux personnes âgées et handicapées…

Ces réunions sont publiques et vous pouvez y assister.

Conseil municipal de Pontoise : jeudi 20 décembre 20h30 à l’Hôtel de Ville

Assemblée départementale : vendredi 21 décembre 9h30 au Conseil général (à suivre également en direct via le site du Conseil général)

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 15:10

uvo3-copie-1Je n'ai pas le goût de participer au déballage sur des situations qui opposent des personnalités politiques, qu'elles concernent mon parti ou tout autre instance. Il n’est d’ailleurs pas utile d’en rajouter, le spectacle est déjà assez navrant.

L’actualité m'amène cependant à m'exprimer pour dire qu'il me semble aujourd'hui utile de faire savoir que les élus ne sont pas tous des hommes et des femmes qui n'ont comme souci principal que de rechercher un pouvoir et de se façonner une carrière politique, à Paris par exemple. Je préfère de beaucoup l'action au plus près du terrain qui anime la majorité des quelques cinq cents mille élus qui siègent dans les assemblées locales, qu'elles soient communales, départementales ou régionales, mais aussi qui s'impliquent au sein de nombreux syndicats pour apporter une réponse adaptée aux attentes des citoyens. Je n'oublie pas bien entendu d'associer à cette catégorie la majorité des députés et sénateurs qui, loin des querelles de pouvoir, donne une autre image de la représentation nationale.

Qu’il me soit donc permis de dire que le groupe "Union pour le Val d'Oise", en charge de l'exécutif de notre département, n'est absolument pas touché par la division qui s'étale en première page des journaux et sur les chaînes de télévision.

J'en veux pour preuve que la période de la trop longue campagne électorale n'a en rien empêché l'UVO de proposer au vote de notre assemblée départementale de nombreux dossiers importants.

Ainsi ont été notamment votés ce vendredi :

·         des subventions pour un montant total de près de  300 000€ à des associations intervenants dans le domaine de la solidarité et du handicap (Association des paralysés de France, l’ADAPT, Association Les Villageoises, AFE, B.A-BA, ODAPEI, UNAFAM, Compagnie du Théâtre du Cristal);

·         le schéma départemental des personnes handicapées 2013-2017 et le Plan régional de Santé d’Ile de France

·         une subvention de 200 000€ à Val d'Oise Habitat pour la création d'une Maison d'Accueil Rurale pour Personnes Agées (MARPA) à Vetheuil;

·         une subvention de 39 600€ en faveur du Centre hospitalier René Dubos de Pontoise pour le fonctionnement de la Maison des adolescents « PassAge Santé Jeunes » ;

·         une subvention de 36 600€ au Pôle de ressources départemental « Ville et développement social » ;

·         des subventions de près de 1 340 000€ aux parcs naturels du Vexin Français et Oise Pays de France ainsi qu'à la base de loisirs de Cergy-Pontoise;

·         un soutien de 318 900€ à 25 communes et EPCI pour des projets retenus dans le cadre de la diffusion culturelle à rayonnement local;

·         dans le cadre du soutien à l'enseignement artistique spécialisé des subventions d’un montant total de 1 100 574€ à 50 établissements et 66 projets;

·         dans le cadre de l'activité économique et à l'emploi un soutien de 155 000€ aux pôles de compétitivité ;

·         dans le cadre du soutien aux établissements d'enseignement supérieur une subvention de 500 000€ à l'Université de Cergy-Pontoise pour l'équipement du laboratoire de génie biologique et pour la création de la Maison des Etudiants de Neuville sur Oise;

·         sur le plan des opérations budgétaires enfin, le vote d'une décision modificative d'ajustement des dépenses et des recettes qui marque la poursuite du redressement des finances départementales et en particulier la stabilisation de l'endettement avec un recours à l'emprunt qui sera en 2012 (73 millions d'euros) inférieur de 54% à celui en 2010 de la gestion socialiste dont je rappelle qu'il était de 160 millions d'euros.

La démonstration au final que, loin de l’agitation insupportable des sièges parisiens, les élus de la majorité du Conseil général du Val d’Oise montrent que leurs préoccupations et la solidarité qui les anime dépassent le fait que certains d'entre eux ont soutenu l'un ou l'autre des deux candidats à la présidence de l'UMP. Elus UMP, Radicaux et non inscrits, nous faisons ainsi la démonstration, qu'unis derrières des valeurs communes et une appréciation partagée des politiques à mener dans un contexte financier dégradé, nous assumons et assurons ce pour quoi nous avons sollicité les suffrages de nos concitoyens.

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 09:24

2012 11 14 Eau, enjeu majeur de nos territoires quelle nouTel est le titre du colloque organisé par l’Association des Etablissements Territoriaux de Bassin (AFEPTB) à Voguë (Ardèche) ces 15 et 16 novembre.

La transposition dans le droit français des directives européennes : « directive cadre sur l’eau » et « directive inondation », rend indispensable que la gouvernance pour la gestion intégrée de l’eau soit repensée et que la réflexion actuellement lancée  dans le cadre de l’acte III de la décentralisation fixe en la matière les compétences aux structures qui sont les plus adaptées pour agir à l’échelle du bassin versant.

Les EPTB, reconnus par la Loi et dont le rôle a été réaffirmé dans le cadre du Grenelle de l’environnement, sont bien entendu, de part leurs actions à l’échelle pertinente, les plus aptes à agir en maîtres d’œuvre dans les différents domaines de cette gestion intégrée et en particulier pour la protection de la ressource, la protection des milieux et l’entretien des cours d’eau, la lutte contre les inondations et le maintien du débit d’étiage…

Mobilisé depuis plus de 30 ans dans la lutte contre les inondations, d’abord parce que résidant au bord de l’eau et parfois dans l’eau, mais aussi de par mon engagement associatif dans la défense des intérêts des riverains et les mandats qui m’ont par la suite été confiés, je milite pour que l’Etat ne se borne pas à fixer le cap en ces domaines, mais pour qu’il favorise l’organisation de l’action.

L’Etat a su imposer par la Loi le schéma départemental de la coopération intercommunale, c'est-à-dire à imposer que toutes les communes se regroupent en communautés de communes ou d’agglomération, il doit aujourd’hui imposer que se mette en place le schéma de coopération pour une gestion intégrée de l’eau à l’échelle des bassins versants.

Avec les Agences de l’eau, nous disposons d’une organisation nationale qui a pour but et mission d’initier, à l’échelle du bassin versant, une utilisation rationnelle des ressources en eau, la lutte contre la pollution et la protection des milieux aquatiques, qui est chargée de la coordination du schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) et des schémas d’aménagement et de gestion locaux (SAGE) qui en découlent. Ces agences doivent pouvoir s’appuyer sur des acteurs locaux en capacité d’agir pour que les objectifs fixés par ces schémas soient tenus. Les EPTB le font déjà partiellement sur certains secteurs, il faut assurer leur présence sur l’ensemble du territoire national.

Président de l’Entente Oise/Aisne, un EPTB présent sur le bassin concerné depuis plus de 40 ans et qui a déjà réalisé des ouvrages et soutenu de nombreuses actions avec les syndicats et les collectivités du bassin, vice président de l’AFEPTB et du Centre Européen pour la Prévention du Risque Inondation (CEPRI), membre du Comité de bassin de l’Agence de l’eau Seine Normandie et membre du Comité National de l’Eau, je me suis beaucoup investi dans ces domaines et j’interviendrai en conséquence lors de ce colloque qui permettra, je l’espère vivement, que se dégage des propositions fortes pour une nouvelle gouvernance de la gestion intégrée de l’eau et pour que des moyens financiers lui soient dédiés.

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 10:04

 

2012 11 01 Affiche foireHé oui, chaque année on se rappelle combien cette foire est ancienne et l'on s’imagine qu’elle a du bien changé entre le XIIe siècle  et ce qui vous est proposé cette année.

Et le changement, il est encore présent en 2012 !

2012 11 01 manègesNotez sur vos agendas l’inauguration, ce vendredi 2 novembre à 18h30, de la « Fête foraine », de la « Foire aux camelots » et du pôle des  « Produits de régions », inauguration à laquelle vous êtes tous invités pour parcourir les allées des camelots, des manèges et autres marchands de friandises et de spécialités. Les élus et les officiels, accompagnés de la nouvelle Reine de la Saint-Martin, vous y attendent nombreux.
2012 11 01 affiche salon foire 2012

Vendredi 9 novembre ce sera ensuite l’inauguration du Salon commercial qui vous proposera de nombreux produits. Vous y retrouverez son 2012 11 01 Salon« Village de l’Artisanat d’art et Saveurs du Vexin et d’Ailleurs »  et, nouveauté, le « Village des Commerçants Pontoisiens » qui ont souhaités s’associer à cette foire. N’hésitez pas à vous joindre à cette manifestation qui se clôturera par la remise des prix du concours de Ginglet, les discours officiels et la traditionnelle dégustation des harengs…


Encor2012 11 01 Harengse en guise de nouveautés, je signale « les Rendez-Vous Concerts » organisés par la Ville de Pontoise devant le Parc des expositions Saint-Martin et qui, de 16h ou 18h30 selon les jours et jusqu’à 20h30, égaillera de musiques variées votre dégustation des harengs et autre mets que vous dégusterez sur le pôle restauration, un verre de ginglet à la main, bien sûr !

2012 11 01 Rendez vous concerts

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 17:51

uvo3-copie-1Les élus du groupe Union pour le Val d'Oise ont toujours refusé l'esprit de sectarisme et la tendance à la polémique. Privilégiant la réflexion pragmatique au réflexe dogmatique, et l'intérêt général à l'intérêt d'un clan, nous travaillons avec tous les élus locaux, sans considérations politiques, au bénéfice de tous les Valdoisiens.

La situation que notre pays traverse, ses conséquences directes pour les familles, les entreprises et les collectivités valdoisiennes, et notre responsabilité d'élus, nous obligent à vous informer des décisions prises par le Gouvernement et la nouvelle majorité parlementaire.

Nous regrettons que la majorité de MM. Hollande et Ayrault manque à ce point d'ambition, de courage et de vision pour tirer notre pays hors de l'ornière. La situation impose des réformes profondes et difficiles, que nous pourrions le cas échéant soutenir. Mais jusqu'à présent, le Gouvernement a failli à ses responsabilités sur les sujets les plus déterminants pour notre avenir.

20 milliards d'euros d'impôts supplémentaires sont prévus par le budget 2013 présenté par la nouvelle majorité socialiste. Contrairement à ce que l'on voudrait nous faire croire, tous les Français et donc tous les Valdoisiens seront mis à contribution. Alourdir à ce point la fiscalité, sans entreprendre ni réformes structurelles ni efforts sur les dépenses de fonctionnement comme nous l'avons fait au Conseil général, ne fait que repousser le problème. La facture pour les générations futures continue de s'alourdir jour après jour à cause de l’action néfaste de l'équipe gouvernementale et de la majorité parlementaire.

De même, alors que tous les acteurs économiques s'accordent pour réclamer l'amélioration de la compétitivité de nos entreprises pour recréer des emplois, le Gouvernement prend l'exact contre-pied de toutes les préconisations, augmente le coût du travail et pénalise la reprise de l'activité. Nous constatons tous les jours sur le terrain les difficultés rencontrées par les entrepreneurs Valdoisiens. Conscients de leurs efforts, nous ne supportons pas que soient jugulées leur volonté d'innovation et leurs capacités à investir et à embaucher.

Alors que la précédente majorité dressait, avec le projet du Grand Paris, un horizon ambitieux pour les différents territoires de la région Capitale, Jean-Marc Ayrault et Cécile Dufflot mettent gravement en péril tous les projets déterminants pour le Val d'Oise. Nous appelons les conseillers généraux de l'opposition à nous rejoindre dans notre combat pour la défense des avancés du Grand Paris et des intérêts du Val d’Oise et des Valdoisiens.

Concernant l'Education, loin d'en faire une "priorité", M. Hollande alimente le paradoxe délirant dans lequel se trouve notre système éducatif : le plus coûteux et pourtant parmi les moins performants de l'OCDE! La création de postes et les anecdotiques réformes annoncées ne créeront que de dépenses supplémentaires sans résoudre aucun problème de fond. Notre majorité, qui participe quotidiennement à l'amélioration des conditions d'étude des jeunes Valdoisiens, s'inquiète de ce manque criant de courage et de volonté politique.

Pour avoir pu constater les dégâts occasionnés à notre institution départementale par trois années de gestion socialiste, nos craintes sur l’état de notre pays à la fin de ce quinquennat ne sont malheureusement que renforcées.

Gérer un Etat ou une collectivité locale nécessite de la détermination et du pragmatisme. La situation que nous traversons réclame de la lucidité et du courage. Nous n'en avons jamais manqué pour le Val d'Oise et les Valdoisiens, nous appelons le couple exécutif à faire de même pour la France et les Français.

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 22:55

 

2012 10 25 e-magVous le savez, les séances de l’Assemblée départementale sont publiques. La prochaine se tient ce vendredi 26 octobre à partir de 9h30 dans la salle des délibérations du Conseil général à Cergy.

Vous pouvez donc y assister ou à défaut suivre les débats devant vos écrans en vous connectant sur le site du Conseil général.

Autre moyen de suivre l’actualité du Conseil général, le Magazine bien sûr et sa nouvelle maquette plus adaptée pour faire connaître et comprendre les actions du Département. Il devient bimestriel, mais il est maintenant complété par  l’e-mag, que vous pouvez consulter sur le site du Conseil général et auquel vous pouvez vous abonner en donnant simplement votre adresse email.

Des outils adaptés à une communication complète et moderne qui vous permet de plus de visionner des vidéos sur différents sujets d’actualité.

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 08:55

2012 10 15 Semaine bleuePrès de 700 de nos anciens étaient réunis hier midi pour participer au Banquet des séniors qui ouvre traditionnellement la Semaine bleue à Pontoise.

Dans un Hall Saint-Martin qui pour la circonstance avait organisé un espace peut-être encore plus convivial que les années précédentes, nos amis ont pu apprécier le repas et le spectacle de chansons si l’on en juge par les nombreux commentaires. La piste de danse s’est ensuite vite remplie au son de l’orchestre.

 Voilà qui justifie combien il est indispensable de s’occuper de nos aînés car trop souvent nous sommes les témoins de personnes âgées qui n’ont plus de famille ou qui sont oubliées d’elle quand ils ont encore ce que l’on a coutume d’appeler des « proches ».

S’occuper de nos séniors c’est certes les accompagner avec des services comme par exemple le portage des repas qui permet un contact quotidien, mais ce ne peut être suffisant.

C’est pourquoi il faut remercier toutes les associations et toutes les personnes dévouées qui organisent des rencontres, des voyages et offrent la possibilité de participer à des activités diverses tout au long de l’année.

A Pontoise, la Semaine bleue, dont le thème est cette année « Agir et vieillir dans la communauté » est l’occasion d’amplifier encore cette offre et c’est pourquoi nous nous y associons et que, pour ma part, j’ai pris un réel plaisir à participer à ce moment de fête.

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 11:38

 

logo EOALa période est particulièrement chargée en réunions d’instances diverses en la matière.

Mercredi dernier, un conseil d’administration de l’Entente Oise/Aisne à Laon avec la décision de lancer les enquêtes sur un ouvrage à réaliser sur Marle dans l’Aisne, jeudi réunion à Compiègne de la Comiter des Vallées de l’Oise (Commission territoriale de l’Agence de l’Eau Seine-Normandie), ce samedi participation à l’assemblée générale de l’UNALCI (Union Nationale des Associations de Lutte Contre les Inondations), cette semaine participation au séminaire organisé à Dunkerque par l’ACUF (Association des Communautés Urbaines de France) et le CEPRI (Centre Européen de Prévention du Risque Inondation) sur la restitution d’une étude relative à la résistance et la résilience des zones urbaines en période de crue et, à venir d’ici la fin de l’année, de nouvelles réunions au sein de l’Entente et en novembre un colloque national "Eau, enjeux majeur de nos territoires : quelle nouvelle gouvernance demain ?" organisé en Ardèche par l’AFEPTB (Association Française des Etablissement Public Territoriaux de Bassin).

Vous le voyez, nous ne ménageons pas nos efforts pour Agir en vue de réduire les conséquences du risque inondation.

Depuis maintenant prés de 12 ans que je siège à l’Entente Oise/Aisne et 10 ans que je préside la structure, je ne peux d’ailleurs que me réjouir de ce qui a été réalisé depuis les fortes crues de l’Oise de 1993 et 1995 qui restent dans la mémoire des populations résidant en bord d’Oise en Val d’Oise.Oise01LaFereCrueDec1993

Cependant, outre que l’Entente a été reconnue comme Etablissement Public Territorial de Bassin (EPTB) au sens de la Loi Bachelot de 2003, que nous sommes régulièrement associés à la Préfecture de Région, aux DRIEE et DREAL des régions dont tout ou partie du territoire est situé dans le bassin versant de l’Oise et de l’Aisne, que nous travaillons de pair avec l’Agence de l’Eau Seine-Normandie pour toutes les actions d’entretien et de restauration des cours d’eau et des milieux, que nous sommes régulièrement conviés à participer et faire part de nos expériences dans le cadre de la mise en œuvre des directives européennes destinées, pour l’une à atteindre le bon état écologique de l’eau, et pour l’autre à réduire l’impact des inondations sur les personnes et les biens, outre encore que nous sommes invités lors de colloques et autres assemblées générales d’institutions et d’associations diverses intervenants sur ces sujets et que nous siégeons et jouons un rôle important au sein de l’AFEPTB et du CEPRI, il me faut bien avouer qu’il devient de plus en plus difficile de faire jouer l’indispensable solidarité de bassin pour obtenir les résultats qu’attendent légitimement, de la collectivité toute entière, les populations qui vivent dans les zones inondables.

Oiseencrueen1993…CompiegnePhotodeC.SHRYVEC’est ainsi qu’après avoir réalisé 2 ouvrages de régulation des crues sur la rivière Oise à Longueuil-Sainte-Marie (15 millions de m3) et Proisy (4 millions de m3), d’avoir pu mesurer que ce dernier avait permis d’exonérer quelques 450 maisons de la forte crue de janvier 2001 sur la région de Guise dans l’Oise et de pouvoir lancer les enquêtes sur 2 nouveaux sites sur la branche Oise dans l’Aisne ( Saint-Michel et Marle), nous nous heurtons aujourd’hui à des oppositions locales pour engager les études en vue de la réalisation des ouvrages complémentaires sur la branche de la rivière Aisne. Inscrits dans la stratégie d’action de l’Entente, ces ouvrages sont pourtant indispensables à la panoplie d’outils qu’il nous faut pouvoir activer en cas d’inondations du type de celles de 1993 et 1995, conséquentes de la concomitance des crues de l’Aisne et de l’Oise.

J’ai l’habitude de dire qu’en la matière, l’Entente Oise/Aisne dispose de la structure voulue par les 6 départements il y a maintenant 44 ans (Aisne, Ardennes, Oise, Marne, Meuse et Val d’Oise), qu’une stratégie a été définie et votée sur les bases du rapport, reconnu par tous, que l’ingénieur Jean Dunglas à réalisé à la suite de la crue de 1993, que nos projets sont inscrits dans le Plan Seine de l’Etat et que nous disposons des ressources financières pour réaliser nos ouvrages du fait des participations garanties à hauteur de 80% et de nos fonds propres.

Beaucoup  de structures peuvent nous envier de disposer ainsi de la stratégie et de la capacité financière pour réaliser nos investissements et en assurer la maintenance.

Optimiste de nature, je reste donc confiant tout en appelant à la mobilisation de ceux qui ont un intérêt à ce que nous puissions poursuivre nos actions et cette mobilisation devient nécessaire pour ne pas laisser la parole aux seuls opposants aux projets.

Certes, nous demandons aux populations de l'amont du bassin de permettre que soient réalisés des ouvrages qui ont pour objectifs de protéger d'autres populations qui vivent dans les zones urbanisées de l'aval de ce même bassin et certes nous devons prendre en compte et compenser, voire indemniser, ceux qui seront impactés par nos projets. Mais nous ne pouvons accepter que la collectivité toute entière soit mise à contribution pour indemniser les dommages des inondations sans agir pour en réduire l'impact économique et social.

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 09:22

 Les associations "Vivre à Pontoise", créée en 1995 et "Avec vous pour Pontoise" créée en 1997 ont fusionné dernièrement pour renouer le lien entre les Pontoisiens et les élus de Pontoise.

En sommeil du fait de périodes d'élections, Vivre à Pontoise a l'ambition de réunir tous les Pontoisiens qui soutiennent les élus qui les représentent, comme Philippe Houillon notre député-maire,  Stéphanie Von-Euw notre conseillère régionale Ile de France, moi-même comme vice-président du Conseil général du Val d’Oise ou encore nos collègues de la majorité municipale de Pontoise.

Trop souvent, nous entendons la critique exprimée lors des campagnes électorales à l'occasion desquelles, et c'est bien normal, la présence des candidats est plus voyante, voire pour certains trop voyante.

C'est pourquoi, conformément à nos statuts, nous souhaitons recréer un lien permanent qui permette aux adhérents de l'association de dialoguer avec les élus et ouvrir ainsi un espace de réflexion et de débats sur les préoccupations des Pontoisiens et les actions à engager pour améliorer leur cadre de vie et la solidarité sociale.

Nous vous inviterons prochainement à vous inscrire à la "newsletter" du blog que nous allons mettre en ligne et vous ferons vite connaître les rendez-vous à ne pas manquer.

Vous souhaitez nous rejoindre et participer à la vie de l’association, nous vous invitons à adresser par courrier votre bulletin d’adhésion accompagné du règlement de la cotisation 2012 par chèque libellé à l’ordre de « Vivre à Pontoise » d’un montant à 5€.

Par avance, nous espérons que vous nous rejoindrez et vous remercions de votre soutien.

                                                                                                          Le Président,

                                                                                                          Gerard Seimbille

 

Vivre à Pontoise 48 Rte d'Auvers 95300 Pontoise – Email : vivre-a-pontoise@hotmail.fr


 ------------------------------------------------------------------------------------------------------------

BULLETIN D’ADHESION 2012

NOM :……………………………       Prénom : ………………………………

Adresse :…………………………………………………………………………

Téléphone : ………………………      Mail : …………………………………

 

Date & signature

 

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2012 7 07 /10 /octobre /2012 22:47

A Pontoise ce week-end a été placé sous le double signe de la culture.

2012 10 07 Salon des Arts

Culture par la mise en valeur de nombreux talents qui présentent œuvres picturales et sculptures dans le cadre du 26ème Salon des Arts jusqu’au 14 octobre au Dôme de Pontoise. Allez-y, profitez de cette semaine pour admirer, dans le calme revenu après le vernissage, les nombreux tableaux et pièces sculptées.

2012 10 07 Festval Baroque

  Culture encore par le magnifique concert donné en la cathédrale Saint-Maclou. Au programme, les Quatre saisons de Vivaldi devant un public nombreux et enthousiaste. N’hésitez pas profiter du programme jusqu’au 20 octobre et dès vendredi prochain au Conservatoire à rayonnement régional de Cergy.

 

2012 10 07 VendangesCulture enfin, mais d’un tout autre genre, avec les vendanges de la Commune libre de la Saint-Martin dont la récolte du Ginglet 2011 s’offrira aux visiteurs de la prochaine et 842ème Foire Saint Martin entre le 1er et le 14 novembre prochain.

 

 

 

Remercions les associations qui permettent que ces manifestations animent notre cité et s’offrent aux Pontoisiens et plus largement aux Valdoisiens.

Partager cet article
Repost0